arrow back
retour 

Devenir
Texturing Artist

La tâche principale du texturing artist est de créer des textures photoréalistes à mapper sur des objets 3D utilisés.

Parole de pro

A Illumination MacGuff, nous comptons près 90 personnes sorties de l’ESMA, de toute la France. Leur intégration est aisée, entre leur film de fin d’étude et les exercices qu’ils font au préalable. Ils sont armés pour intégrer une équipe et un pipeline d’animation. C’est une école que nous suivons de très près avec une excellente formation et des étudiants doués.

Amélie Paraïso 

Responsable recrutement, Illumination MacGuff

Parole de pro

Les qualités de l’ESMA, c’est les qualités d’une école de très haut niveau. Qu’un court-métrage de l’ESMA soit retenu pour les Oscars, c’est amplement mérité !

Kristof Serrand,
Directeur Artistique, Dreamworks

Kristof Serrand

Le texturing artist développe les textures dans les domaines de l’animation, du jeu vidéo, des sites web, de la télévision avec une telle technicité qu’elles ont une apparence réaliste que ce soit sur des personnages animés, des environnements ou des accessoires.

De zéro à l’infini avec…

La tâche principale du texturing artist est de créer des textures photoréalistes à mapper sur des objets 3D utilisés. Ces textures seront souvent créées à partir de zéro, mais peuvent également être élaborées à partir de matériaux existants en se basant sur des références photographiques, des œuvres peintes, livres de référence ou bien appliquer les textures à des objets et environnements précédemment créés par d’autres membres de l’équipe. Le nombre de textures avec lesquelles ils travaillent est infini.

En fonction du projet, le texturing artist peut aussi laisser libre cours à son imagination débridée, sa créativité, pour inventer, créer des textures inédites, des textures personnalisées allant bien au-delà de ce qui apparaît dans la nature, en tout cas inusitées dans le monde réel.

La diversité des textures permet d’éviter des contributions répétitives et ennuyeuses au jeu vidéo, au film ou à l’émission de télévision sur laquelle ils travaillent.

Devenir Texturing artist

…un haut degré de réalisme

Les texturing artists travaillent en étroite collaboration avec les autres membres du département de la modélisation 3D ( modeler, shader, lighting artist) en passant par les superviseurs des effets spéciaux.

Savoir travailler en équipe est indispensable ce qui suppose d’avoir un bon esprit d’équipe, porté sur la collaboration, une réelle capacité d’adaptation technique, de calme tout en respectant les délais.

Dans ce contexte, une parfaite connaissance des logiciels est évidemment requise (Photoshop, Maya, Painter, Mudbox, ZBrush, CrazyBump, Body Paint, Deep Paint) ainsi que du processus de cartographie UV .

Bref, le texturing artist explore un vaste champ créatif en travaillant sur des images tout en maintenant un haut degré de technicité.

Le texturing artist doit afficher de fortes compétences artistiques qu’il peut acquérir dans une école d’art comme l’ESMA 3D qui lui permettra aussi d’approfondir sa connaissance du processus de création (modeling, lighting, shading, etc.).

Devenir texturing artist peut éventuellement mener à des postes comme artist senior, ainsi que d’autres secteurs VFX transversaux.
Les studios et les maisons de post-production sont toujours à la recherche de texturing artists talentueux.

Sachez que les entreprises pour lesquelles vous pourrez travailler varient considérablement en taille et en nature.

Un dernier conseil : n’oubliez pas de constituer votre portfolio, qui vous permettra de démontrer toutes vos compétences à vos futurs employeurs.