arrow back
retour 

Karen Seghetto


promotion 2015

First Assistant Director
Travaille actuellement chez : TAT PROD

LinkedIn icon

Une fois que l’on a trouvé sa voie, il faut s’accrocher et ne rien lâcher jusqu’au bout ! Cette phrase résume la volonté de Karen Seghetto, ancienne étudiante à l’ESMA, qui a réalisé son rêve qui travaille aujourd’hui comme 1re assistante réalisatrice chez TAT Prods

Quel a été ton parcours ?

Après mon bac ES, je me suis d’abord dirigée vers une licence Economie et Mathématiques à l’Université Toulouse 1 Capitole. A l’époque, je n’avais jamais envisagé de suivre un cursus dans l’animation 3D. Puis j’ai rencontré Paul-Jules Alchié qui m’a parlé de la formation qu’il suivait à l’ESMA Toulouse en Cinéma d’Animation. Cela a été une véritable révélation et je me suis inscrite à la formation.

Les premiers trimestres ont été assez difficiles car j’avais besoin de temps pour travailler mon œil. Mais une chose était sûre : j’avais enfin trouvé ma voie et je me suis accrochée jusqu’à la troisième année.

Entre la deuxième et la troisième année, j’ai eu la chance de travailler sur le projet « Six coups« , qui m’a permis de découvrir le travail en équipe et d’appréhender les exigences techniques et artistiques d’un court-métrage.

J’ai ensuite réalisé « Mezcaliente » avec une super équipe. Sur ce projet, j’étais en charge des design des décors et des accessoires, du lighting du film ainsi que du look development des personnages et des décors avec Félix Pirritano.

Et après la formation ?

Après avoir fini l’ESMA en 2015, je n’avais pas envie de travailler dans une grosse structure. L’ambiance « petite équipe » m’avait beaucoup plu pendant ma scolarité.

J’ai eu la chance de rencontrer Nicolas Quinssac et Vincent Dromart de DIGIBLUR Studio qui m’ont proposé de travailler avec eux sur un projet de court-métrage pour la chaîne télévisée TF1. J’ai donc rejoins le projet, où j’ai été en charge du look development des décors.

Cette première expérience m’a fait prendre confiance en moi et j’ai pu consolider mes connaissances techniques.

En 2016, j’ai intégré l’équipe de TAT Studio où je travaille encore aujourd’hui.

que penses-tu de ta formation à l’esma ?

Selon moi, l’ESMA reste l’une des écoles de référence concernant le cursus Cinéma d’Animation 3D. Le carnet d’adresse de l’école permet aux étudiants de trouver leur bonheur dans le panel de studios présent lors du jury de fin d’études. C’est une école que je recommande régulièrement.

Il m’arrive souvent de venir à l’école lors des Journées Portes Ouvertes ou pendant les projections de films de fin d’études.

Un conseil à donner aux futurs étudiants ?

Si je n’avais qu’un seul conseil à leur donner, ce serait le suivant :

Si vous en êtes là aujourd’hui, c’est qu’on vous a fait confiance et qu’on a cru votre potentiel. Il ne tient qu’à vous de tout donner !

Peux-tu nous parler de ton expérience chez TAT ?

J’ai débuté chez TAT Studio en 2016 sur le long métrage « Les As de la Jungle » au département lighting. Après un rapide temps d’adaptation au logiciel 3DsMax, on m’a confié des shots de plus en plus complexes. L’ambiance familiale de ce studio permet un véritable échange au sein des équipes, et l’expérience des seniors est très enrichissante.

Suite à un passage dans l’équipe Recherches Graphiques, on m’a proposé de devenir Première Assistante Réalisatrice sur la saison 3 des « As de la Jungle« . J’ai beaucoup hésité, car j’aime beaucoup la technique et j’avais peur que cet aspect me manque. J’ai finalement accepté la proposition et je n’ai jamais regretté mon choix !

Qu’est-ce que cette évolution t’a apporté ?

Ce changement professionnel m’a permis de travailler dans l’intimité des deux réalisateurs de la saison 3 des « As de la Jungle« . Réaliser 52 épisodes est un travail de longue haleine et je me suis retrouvée avec beaucoup de nouvelles responsabilités.

Mon rôle est de transmettre la parole du réalisateur aux équipes et de s’assurer que toutes les ressources sont disponibles en temps et en heure pour la fabrication des épisodes. J’apporte également mes connaissances techniques et mon avis artistique sur toutes les étapes de création. C’est une mission que j’ai toujours abordée sereinement car l’environnement de travail est vraiment agréable au studio.

Depuis le début de l’année, je travaille sur un nouveau long métrage « Les aventures de Pil » en tant que Première Assistante Réalisatrice. C’est une mission très différente de la série, avec des enjeux différents : une équipe plus importante et une exigence plus grande.

Des projets en perspective ?

Sur mon temps libre, j’essaye de me remettre au dessin et de continuer à réaliser des projets en animation 3D. Je consacre aussi pas mal de temps à écrire (ébauches de scénarios, nouvelles …). Je continue à explorer et à expérimenter. J’aimerai beaucoup voir par exemple, comme se passe une production destinée à un public plus adulte.